Site Loader

Validation des acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience est un droit qui est inscrit dans le code du travail et aussi dans le code de l’éducation. La VAE part du principe que toutes les personnes qui ont été engagée dans la vie active sont en droit de faire valider les compétences acquises pendant leurs expériences professionnelles en vue de l’obtention d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnel ou d’un certificat de qualification.

La VAE est une réelle opportunité à saisir puisqu’elle va permettre de faire reconnaitre vos activités que vous effectuez pendant votre fonction pour une mise en cohérence de poste. Elle va pouvoir vous attribuer un CV plus cohérent et qui se rapproche le plus de votre niveau de responsabilité. La reconnaissance de vos compétences va pouvoir vous permettre d’obtenir plus facilement une augmentation ou une promotion au sein de votre entreprise.

Il peut aussi vous permettre de valider des compétences pour pouvoir changer d’emploi plus facilement.

À lire aussi : La domiciliation d’entreprise : tout ce qu’il savoir avant de se lancer.

Comment faire une validation des acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience est accessible à tous. Peu importe votre âge et votre niveau de formation, vous pouvez accéder à un parcours de VAE dès lors que vous justifiez au moins 1 ans d’expérience en rapport avec la certification que vous désirez.

Quel que soit votre niveau de qualification ou les diplômes déjà obtenus, pour demander une VAE il faut soit :

Avoir déjà exercé une activité professionnelle salariée en tant que CDD, CDI ou intérim, non salarié (tous les commerçants, artisans etc), en tant que bénévoles volontaires, et même en tant que sportif si vous êtes inscrit sur les listes de sportifs de haut niveau. L’engagement dans une démarche de validation des acquis de l’expérience nécessite une bonne planification.

Il faudra tout d’abord se renseigner auprès d’un centre de conseils sur la VAE et qui est dédié à l’information sur celle-ci. Vous pourrez exprimer vos demandes et vos interrogations sur ce qui est possible de faire pour vous. Ils vous expliqueront comment vous organiser, quel diplôme pourrait correspondre au mieux à vos attentes.

Vous pouvez vous tourner vers Transitions Pro pour en savoir plus et être aiguillé sur votre demande de validation d’acquis professionnel.

Vous devrez par la suite faire vérifier l’éligibilité de votre candidature à la validation des acquis de l’expérience par les sites d’organismes permettant l’obtention et de délivrer les certifications professionnelles grâce à la VAE. Vous devrez l’envoyer par voie électronique ou par courrier à cet organisme qui délivre la certification que vous souhaitez acquérir en y joignant les documents justifiants votre demande. La liste des documents à présenter est généralement jointe dans la notice du formulaire.

Comment est validé votre expérience ?

Le jury devra juste juger que vos acquis sont en accord avec les compétences requise pour la certification qui est visée. Si le jury donne un avis favorable, la certification à la même valeur qu’une certification obtenue après quelconque formation.

Cependant, si vos acquis ne correspondent aux compétences demandées et que vous n’avez pas les aptitudes et les connaissances nécessaires, le jury sera dans l’obligation de vous refuser l’attribution du titre ou du certificat visé.

Le jury a aussi la possibilité de vous valider partiellement vos connaissances. Cela veut dire que le jury validera une partie de la certification sur les compétences qu’ils jugent acquises.

Il est souvent prévu un entretien post jury dans certains contrats d’accompagnement à la VAE. Cela permet pour les personnes ayant obtenu une validation partielle de pouvoir examiner les moyens de continuer la démarche ou non.  

À lire aussi : A quoi reconnaît-on un bureau professionnel agréable ?

Jimbo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *